Forum

D mannose et glycémie  

  RSS

Verona
(@verona)
Membre Moderator
Inscription:Il y a 6 mois 
Posts: 6
26/08/2018 11:51  

Bonjour,

Quel est l'impact du D mannose sur la glycémie ?  Je pense notamment au pré-diabète ou au diabète avéré.  Le D mannose est-il compatible avec ces pathologies, des précautions sont-elles à prendre au niveau de la posologie ?


RépondreQuote
Mary
 Mary
(@mary)
Membre Admin
Inscription:Il y a 1 année 
Posts: 66
05/10/2018 10:54  

Toutes mes excuses pour ne pas avoir répondu à ce topic qui m'avait totalement échappé 😉

 

Pour répondre à cette question il convient de préciser que:

 

1) le D-mannose est une substance dont la production endogène (par l'organisme lui-même) est physiologique et associée par la protéine de Tamm-Horsfall au niveau rénal.

 

2) le D-Mannose contenu dans les compléments alimentaires et dispositifs médicaux Deakos est extrait de l'écorce du bouleau ou du mélèze, par fermentation naturelle et sans emploi de solvants chimiques. C'est un sucre naturel non assimilable par l’organisme ; cette particularité lui confère deux propriétés :

 

-> son élimination se fait par le biais de l'appareil urinaire (c'est tout l'intérêt pour qu'il se retrouve au contact direct des germes uropathogènes et puisse jouer son rôle mécanique antiadhésif);

 

-> son impact sur la glycémie est infime (nul en dessous de 0.2g/j/kg de poids) ce qui permet une prise par tous et à tous les moments de la vie.

 

Pour ces raisons, le D-mannose est un principe actif sûr (sans effets secondaires) pour tous et à tous âges. 

 

En particulier, en cas de diabète insulino-dépendant, il conviendra simplement d'avoir une attention légèrement augmentée sur le contrôle des glycémies et, au besoin, demander l'avis à son diabétologue.

En revanche, en cas de diabète non insulino-dépendant ou de situation d'insulino-résistance (nommée vulgairement "pré-diabète"), la prise de D-mannose ne révèle aucune problématique particulière et est donc particulièrement indiquée. 

Cette mesure est d'ailleurs largement plébiscitée par les médecins comme prophylaxie utile et indiquée chez des sujets dont la glycosurie (présence de glucose dans les urines) dépasse les seuils physiologiques. En effet, cette présence de sucre fournit aux germes uropathogènes des nutriments qui vont favoriser et accélérer leur croissance, constituant donc un facteur prédiposant déterminant dans l’augmentation de l’incidence des infections urinaires et la chronicisation de celles-ci.  

 

Edité : Il y a 1 mois 

RépondreQuote
Verona
(@verona)
Membre Moderator
Inscription:Il y a 6 mois 
Posts: 6
05/10/2018 5:44  

Merci Mary pour cette réponse complète 😀 

 


RépondreQuote
Share:
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription