Forum

Vaginose à répétiti...
 

Vaginose à répétition  

  RSS

Drine29
(@drine29)
New Member
Inscription: Il y a 3 mois
Posts: 1
01/03/2019 6:06  

Bonjour tout le monde

Je viens par ici afin de faire part de mes désagréments et ainsi échanger avec d'autres personnes au sujet de la vaginose qui devient trop fréquente chez moi.(alors que j ai déjà subit +10 années de cystites, moins fréquentes  à ce jour grâce au D-Mannose) J'aimerai réagir vite fort et efficacement pour éviter de vivre la même situation avec mes cystites à répétition ( faut bien que l experience serve !) .Voilà j en suis à ma 3eme vaginose. Les 2 premières indiquaient la bacterie Gardnerella ..et la dernière en plus indique la bacterie Atopodium et "Anaerobies des vaginoses".. J ai été soigné avec le fameux Metronidazole mais quelle ne fût ma surprise quand ma généraliste m annonce que ce dernier n'a aucun effet sur l Atopobium (et en plus elle n a pas parlé des anaerobies). Ce qui me pousse à comprendre que finalement je suis tjrs porteuse de la bacterie Atopobium et du reste. Bref..un peu dépitée, je lui demande alors de me prescrire l'antibio qui supprimera les autres bacteries..et bien figurez vous qu'il n'existe pas, dixit mon medecin.

Je viens alors à la pêche aux infos afin de savoir si certaines ont rencontré cette même situation, si un medicament existerait sinon quel conseil me donneriez vous. Pour info, j ai fait des recherches et j ai compris qu'il fallait là aussi supprimer un biofilm, rendre la zone moins acide et re-peupler avec de bons probio.(ceux qui constitue majoritairement la flore de dordelein à savoir crispatus, jensenii gasseri et iners...pour les plus fréquentes) j ai alors trouvé deux types d ovules qui pourraient remplir cette mission: polybactum et physioflor. J ai commencé le polybactum. Et j alternerai avec physioflor. Cependant je n'ai pas trouvé d infos sur le produit (identique au N.A.C. pour les cystites) qui permettrait de supprimer ce biofilm. Je souhaite vraiment mettre un terme à cette situation.

...merci pour votre aide,tuyaux et conseils.

Drine


Mary aime
Quote
Virna
(@virna)
Membre Moderator
Inscription: Il y a 1 année
Posts: 12
10/03/2019 6:20  

Bonsoir,

Dans la gamme Deakos, il y a Ausilium lavanda qui est une douche vaginale active sur tous les problèmes de vaginose.  Il contient du NAC, de la lactoferrine, des probiotiques, du D mannose et Morinda.  https://deakos.fr/prodotto.php?tid=53     


Mary aime
RépondreQuote
Mary
 Mary
(@mary)
Membre Admin
Inscription: Il y a 2 années
Posts: 91
21/03/2019 10:37  

Bonjour Drine et un grand merci pour ce topic :-)  

 

Vous êtes effectivement (et vous l'avez très bien compris) dans un situation où problématique et thérapies de celle-ci créent un cercle vicieux dont il est délicat de sortir.

En effet, la G. vaginalis comme l'Atopobium vaginae sont des bactéries commensales de la Flore de Döderlein. Leur présence sur la muqueuse vaginale, dans de faibles proportion est donc parfaitement physiologique. En revanche, leur nature opportuniste en fait des pathogènes potentiels puisque, pofitant d'un recul des Lactobacilles ("bonnes" bactéries vaginales), elles peuvent se multiplier et proliférer bien au-delà de la quantité souhaitable pour conduire à une vaginose bactérienne

Or, la réponse "standard" face à une vaginose consiste à administrer des antibiotiques lesquels vont, par effet collatéral, endommager ultérieurement les Lactobacilles (aggravant donc la dysbiose). Pour cette raison, si la thérapie parvient à faire régresser significativement la population pathogène elle présente l'inconvénient de réduire également les souches protectrices; laissant place à un nouvel opportuniste de s'installer. 

Schématiquement, dans votre cas:

Vaginose Bactérienne à Gardnerella -> thérapie -> Vaginose Bactérienne à Atopobium...

 

Ajoutons à ces considérations la nature très agressive de ces souches qui, au-delà de leur prolifération ont tendance à:

- "brûler le terrain" (en détruisant le film protecteur de la Flore de Döderlein)

- former un biofilm intracellulaire (les rendant plus persistante et résistantes)

ce qui rend une recolonisation du milieu vaginal bien plus longue et ardue. 

 

En conclusion, l'approche de bonification du milieu vaginal idale et cohérente vise à :

1) Eliminer le biofilm pathogène

2) Inhiber la croissance des commensaux opportunistes (bactéries comme levures) 

3) Soutenir et supporter la recolonisation par les Lactobacilles

 

Cette recolonisation passera, et vous l'avez parfaitement compris, par une prise et application locale assidue et prolongée de probiotiques et substances "prébiotiques" (comme l'acide lactique). 

A ce propos, un petit bémol quant au Physioflor puisque ces comprimés et gélules vaginaux offrent un rapport coût / quantité / qualité qui me laisse très perplexe:

- une boite ne contient que 2 ou 7 comprimés pour une posologie limitée à une semaine ce qui est, semble-t-il, très en deçà de vos besoins réels.

- s’il est vrai que les souches contenues dans ces produits sont considérées comme optimales pour soutenir la flore vaginale, leur dosage est très inférieure à un dosage pouvant offrir une réelle opportunité de recolonisation de la flore vaginale (respectivement 10^8 et 10^9 UFC selon le produit choisi).

- ces produits sont « mono-souche » bactérienne ce qui ne garantit pas un ensemencement efficace de la flore.

 

Dans un cas comme le vôtre, je proposerais l’approche suivante :

SEMAINE 1 :

  • Ausilium Lavanda : 1 application, 1 jour sur 2
  • Lenicand Crema : 2 applications par jour
  • Lenicand : 1 comprimé, matin et soir, aux repas

SEMAINE 2 :

  • Ausilium Lavanda : 2 applications dans la semaine
  • Lenicand Crema : 1 application par jour
  • Lenicand : 1 comprimé, matin et soir, aux repas

SEMAINE 3 :

  • Ausilium Lavanda : 1 application dans la semaine
  • Lenicand Crema : 1 application par jour ou moins selon le besoin
  • Micacid: 1 ovule au couché (7 jours)

SEMAINES 4 et 5 :

  • Ausilium Lavanda : 1 application dans la semaine
  • Lenicand Crema : 1 application « au besoin »
  • Femelle : 1 comprimé au déjeuner, 1 comprimé vaginal au couché 

 

Espérant que ces réponses complètent bien le message de Verona (que je remercie :-) ), je reste disponible pour approfondire et suis de tout coeur avec vous ❤️ 


RépondreQuote
Share:
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription