La médecine chinoise et l’endométriose

Noemi Akerman, spécialiste en médecine traditionnelle chinoise, parle de l’approche de l’endométriose selon cette spécialité.

Bonjour, je m’appelle Noemi Akerman. Je suis diplômée de l’Académie des sciences médicales de Pékin et je travaille à Vigo et Pontevedra, en Espagne.
J’apprécie l’opportunité de participer à cet événement dédié à l’endométriose et tout ce qu’elle implique.

L’endométriose est une maladie inflammatoire qui survient lorsque le tissu endométrial quitte la cavité utérine (même en dehors de la zone gynécologique, affectant d’autres organes tels que la vessie, etc.). Cela peut provoquer des menstruations longues et douloureuses et même des douleurs pendant les rapports sexuels, ce qui peut être très handicapant pour certaines femmes.
La menstruation ne devrait pas faire de mal. Si cela fait mal, nous devons consulter un spécialiste car quelque chose se passe.

Alors, comment pouvons-nous gérer l’endométriose avec la médecine traditionnelle chinoise?

Depuis des années, nous utilisons ces techniques pour traiter les troubles du système gastro-intestinal, neurologique ou musculo-squelettique, mais aussi les problèmes d’insomnie, de stress ou de fertilité qui sont précisément liés à cette pathologie dont nous parlons.

Bien que l’acupuncture soit la technique la plus connue de la médecine traditionnelle chinoise, je recommande de commencer par prendre une préparation phytothérapique. Ce composé de plantes et minéraux naturels est pris par voie orale avec une formule entièrement personnalisée selon les caractéristiques de l’individu qui sera pris en charge afin de réduire les symptômes et d’empêcher la maladie de proliférer.

Je dois souligner qu’il n’y a jamais de protocole standard.

Nous prenons en compte les caractéristiques individuelles, les tests médicaux fournis en plus de l’examen lors de la consultation (par exemple, en prenant le pouls dans l’artère radiale pour savoir comment est l’état interne de l’organisme).

L’acuponcture

Vous pouvez également co-adjuver et soutenir cette approche naturelle avec des séances d’acupuncture. Il s’agit de l’insertion d’aiguilles très fines dans certaines zones du corps qui activent le système nerveux et libèrent ainsi des endorphines et des enképhalines, réduisant ainsi la douleur.
Il a également été démontré que l’acupuncture provoque une vasodilatation, régulant le flux sanguin dans la zone gynécologique.

De plus, nous pouvons faire de la moxibustion, qui est la combustion de plantes d’armoise à certains endroits du corps pour provoquer de la chaleur interne, réduisant encore plus la douleur.

Bien sûr, ces techniques sont totalement sûres, peu invasives et complémentaires avec d’autres traitements.

La médecine traditionnelle chinoise prend également en compte les habitudes de vie de la personne car nous influencerons principalement la nutrition.
Vous devez savoir que certains aliments provoquent une inflammation corporelle. Par exemple, il a été démontré que les huiles végétales raffinées déséquilibrent le rapport entre les oméga 3 et les oméga 6 et provoquent une réponse inflammatoire dans le corps.
Je ne recommande pas non plus l’utilisation de sucres ajoutés, d’édulcorants, d’alcool, de caféine ou de farines raffinées. Il est alors important de maintenir une alimentation riche en légumineuses, légumes, fruits en utilisant également certaines épices anti-inflammatoires comme le curcuma ou le gingembre.

Enfin il faut dire que c’est une médecine intégrative est complémentaire au suivi habituel du traitement, aux conseils médicaux et, bien sûr, aux bilans gynécologiques annuels.

En réunissant nos forces, nous aurons encore plus d’outils pour traiter la personne avec succès et améliorer la qualité de vie.

Merci beaucoup de votre intérêt. Si vous voulez en savoir plus sur la médecine traditionnelle chinoise, vous pouvez me suivre sur Facebook et / ou sur Instagram.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif