Cystite… et compagnie – Partie 2

Re-coucou,

Je vous ai parlé dans la Partie 1 de la compagnie de la cystite, les méchants qui nous torturent et peuvent vite transformer notre vie en cauchemar.  Mais, hauts les cœurs, il existe une autre [compagnie] : la mienne, ou plus exactement la nôtre.

Oui oui je vous mets dedans, je vous embarque quoi ! hihihi Ah oui parce que j’ai peut-être oublié de préciser que je suis une sempiternelle optimiste, positive, qui voit le verre toujours à moitié plein, limite un peu agaçante j’avoue.

Bon alors c’est quoi cette [compagnie] des « gentils ». C’est trois choses :

 

  • L’envie de taper sur poing sur la table et de prendre les choses en main par vous même

On ne va pas se mentir, si vous en êtes arrivé au point de chercher des réponses sur internet, c’est que vous ne les trouvez nulle part ailleurs. Je connais bien ce sentiment d’être abandonnée par son médecin (et par les quinze spécialistes consultés) et de s’entendre dire « c’est psychosomatique » ou bien « certains sont diabétiques et d’autres font des cystites » (comme si c’était génétique et inévitable pauvre c** !!).

Du coup, dans notre compagnie on est avant tout des warriors qui veulent s’en sortir pour pouvoir vivre normalement, ce qui est quand même un minimum.

 

  • La patience de lire, relire, comprendre, poser des questions, approfondir

Parce que la cystite, avec son p’tit air banal, c’est une sacrée futée : hyper complexe, différente d’une personne à l’autre, qui devient récidivante à cause de facteurs aussi hétéroclites que surprenants… bref, c’est pas si simple que ça.

Et en même temps, comprendre un peu mieux les phénomènes qui se trament derrière les récidives et ben c’est tout simplement la clé de la réussite. C’est logique si on y pense, si je comprends ce qui m’arrive et pourquoi, je suis plus à même de faire ce qu’il faut pour l’éviter.

Conclusion : pour agir dans le bon sens et se débarrasser de la cystite [et compagnie], je vous conseille de lire, lire et relire. Mais attention hein, pas de méprise, lire du « bon matos » pas www.magrandtantelucettemadit.com lol : des articles scientifiques, des revues médicales ou paramédicales, pubmed, les sites des principales associations en la matière qui font actuellement références… ou, plus simple (et en toute modestie après avoir « mangé » de la littérature scientifique en veux-tu en voilà) : ce blog !

Dans notre compagnie, je mets donc toute la grande bibliothèque (infinie et toujours en évolution) que nous offre internet.

 

  • La bonne stratégie thérapeutique et préventive

C’est la concrétisation logique des deux premiers points : après avoir pris les choses en main et compris ce qui se passe et comment faire pour déjouer les mécanismes de la cystite [et compagnie] ; il ne reste plus qu’à se mettre au boulot ! C’est-à-dire établir clairement la stratégie qui va être en mesure de se débarrasser des cystites [et compagnie] pour de bon ou, à défaut, pour le plus longtemps possible.

Et pour ça, j’ai déjà mis pas mal de cordes à notre arc :

Je vous laisse découvrir tout ça au fil des articles du blog et aussi faire évoluer cette panoplie « anti-cystite » avec vos commentaires et retours d’expériences (ce serait super !).

PS : Le quatrième ingrédient secret, la cerise sur le gâteau, c’est d’être toujours PO.SI.TIF Oui je sais, plus facile à dire qu’à faire (surtout quand tout ça est derrière soi). Mais s’il y a bien une chose que je souhaite pour ce blog, c’est de donner du courage et du baume au cœur à tout le monde, même si on est un « cas désespéré » comme je l’étais.

 

 

 

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. Soso4 dit :

    Merci merci et merci. Si vous saviez comme ça fait du bien de lire cela et qu’enfin trouver quelqu’un qui pense la même chose que moi. J ADHÈRE à 1.000 %. Je me sens d’un seul coup moins seule !

     
  2. Lalla dit :

    Merci pour ce blog!

     
  3. BABOU dit :

    Bonsoir,
    J’ai une vessie interstitielle. Avez*vous des solutions.
    Merci

     
    • admin dit :

      Bonjour Babou et désolée de ne pas avoir répondu plus tôt à ce message de votre part.
      En cas de SVD (Syndrome de la Vessie Douloureuse), également appelée CI (Cystite Interstitielle), il est utile de suivre une approche méthodique qui repose sur:
      1) La correcte formulation du diagnostic
      2) La mise en place d’un protocole de gestion de la douleur et des symptômes
      3) Une approche thérapeutique personnalisée
      Concernant ce dernier point, les recommandations officielles préconisent de suivre la méthode « essai / erreur ». C’est à dire de procéder par « test » des différentes solutions thérapeutiques disponibles.
      Si vous souhaitez approfondir cet échange et obtenir des réponses personnalisées sur votre problématique, je vous suggère de créer un nouveau topic sur le forum dans la rubrique Cystite interstitielle en fournissant quelques informations sur votre cas: http://cystiteetcompagnie.fr/index.php/forum/cystite-interstitielle/

      Je vous invite également à rejoindre ce groupe facebook où vous trouverez du soutien, de la bienveillance et de nombreuses informations utiles: https://www.facebook.com/groups/1550440685049206/

      Courage

       
    • Marie Therèse dit :

      Babou, je suis moi même diagnostiquée CI. Tu recherche une solution pour quel problème ? Si tu m’en dis un peu plus, je pourrais peut être t’aider …

       
  4. merci, tres simple, et tres explicite, j’adhere!!!!!

     
  5. noelie dit :

    Merci pour ce site formidable! Un outil complet pour comprendre la cystite et apprendre à la combattre efficacement.

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *