Message Icon
Adresse E-Mail
Infofrance@deakos.com
Phone Icon
Numéro de téléphone
+39 0187 575150
Le D-Mannose ne suffit pas

Le D-Mannose ne suffit pas

Le présent article s’adresse à tous ceux qui ont décidé de prendre en charge leurs cystites (souvent récidivantes) grâce à une approche naturelle.
Comme déjà spécifié dans un autre article du blog, il nous semble indispensable en préambule de spécifier à nouveau que souvent la seule prise de D-Mannose ne suffit pas pour prendre en charge toutes les composantes caractérisant (ou entrainant) l’infection, et que pour éradiquer la cystite il est nécessaire de prendre un complément alimentaire contenant différents ingrédients, capable d’apporter une variété d’actions bénéfiques.
L’approche idéale représente une alternative aux thérapies antibiotiques et elle a l’objectif d’éradiquer complètement la cystite de façon naturelle.
Il est donc prioritaire de faire passer le message suivant : la prise en charge préventive naturelle de la cystite récidivante doit être avant toute chose personnalisée et individualisée. A plus forte raison lorsque la cystite est tant bactérienne que abactérienne.
Dans la pratique cette remarque se traduit par une démarche en plusieurs temps:

  1. Identifier les facteurs de risque des épisodes de cystite, lesquels sont presque toujours multiples : rapports, pré-ménopause ou ménopause, prises antibiotiques multiples (qu’en est-il des flores ?), inflammation urothéliale et des muqueuses importante (puisque cystites abactériennes), forte récidivité des épisodes aigus faisant suspecter la présence de biofilms pathogènes
  2. Adapter les mesures préventives à la situation en faisant correspondre une ou plusieurs interventions de prise à charge à chacun des facteurs de risque identifiés*

*Il apparait donc clairement que la seule prise de D-Mannose ne peut pas suffire face à une problématique de cystites récurrentes.

En revanche l’approche naturelle idéale devrait être multifocale ce qui se traduit par une stratégie globale, comprenant les mesures préventives, compléments alimentaires et produits à usage topique (application locale de crèmes, douches vaginales ou ovules) visant à contenir les facteurs de risque et les effets secondaires de la cystite. Au cœur de cette stratégie la supplémentation orale en D-Mannose de première intention devrait se faire au travers le choix d’un complément alimentaire contenant une combinaison de ces principes actifs :

  • D-Mannose pour éliminer les bactéries naturellement par le biais des urines
  • Un principe actif apaisant de l’inflammation et immunomodulant, comme la Morinda citrifolia, pour aider à calmer l’inflammation, les symptômes douloureux et soutenir les défenses immunitaires
  • Un principe actif alcalinisant, afin de diminuer l’irritation de la muqueuse causée par l’urine acide et de créer un milieu défavorable à la croissance des bactéries

Ce propos est repris et développé dans cet autre article du blog.
Et, plus important encore, cette supplémentation orale en D-Mannose devrait être contextualisée dans le cadre d’un schéma posologique élargit incluant aussi des mesures ciblant les facteurs de risque personnels identifiés. Par exemple :

Espérant ne pas être trop tranchants avec le présent article qui a pour seul objectif celui d’une aide bienveillante, si vous avez des questions ou souhaitez un conseil personnalisé nous restons disponibles à l’adresse mail infofrance@deakos.com.

6 Comments

  • Laetitia
    8 février 2024

    Merci pour vos réponses, effectivement il y différents facteurs auxquels je doit palier ( transit irrégulier, manque d’hydratation depuis tjrs.), je l’ai précisé dans le mail pour deakos .Je me doute bien que le D mannose seul ne va pas faire de miracle, mais j’espère trouvé un protocole efficace sachant tous ces paramètres…J’attends sagement la réponse de deakos. ‍♀️
    En attendant je vous remercie de votre réponse. ☺️et merci pour ce blog. Je me sens vraiment moins seule et désespérée.
    Laetitia

    Reply
    • Coco
      8 février 2024

      Merci à vous de votre confiance 🙂
      Concernant la réponse de la part de Deakos, je sais qu’ils vous ont envoyé 2 mails, la première depuis la boite deakos.com, la deuxième depuis la boite gmail.com. Je vous demande donc de contrôler également dans vos spams.
      On ira jusqu’au bout 😉

      Reply
      • Laetitia
        10 février 2024

        J’ai regardé dans mes spams . Rien. Je n’ai pas créé de compte sur leur site donc pas de réponse de ce coté la non plus. J’ai essayé a l’instant de leur envoyer un message via leur site. Impossible d’envoyer. Cela m’indique que je doit contacter l’administrateur… c’est bizarre quand même

        Reply
        • Coco
          12 février 2024

          Chère Laetitia,
          Le bureau m’a communiqué que vous avez réussi à vous échanger par mail !
          Si vous avez besoin d’ultérieurs renseignements, n’hésitez pas à me contacter 😉

          Reply
  • Laetitia
    7 février 2024

    Bonjour,
    Je suis tombée récemment sur votre blog. Je m’y retrouve complètement. Ce qui me rassure en me disant que je ne suis pas la seule dans cette galère…
    Pour faire bref, depuis le début de ma vie active sexuelle j’ai des soucis de santé. Au début c’était des mycoses a répétition et depuis quelques années maintenant ce sont des cystites après rapport avec bien sur mycoses et compagnie après la prise d’antibiotiques. J’ai consulté moult spécialistes, guneco, urologue , acupuncteur, naturopathe j’ai même fait une Hypno thérapie en pensant que c’était psychologique mon pb. Mais en vous lisant je me dit que non.
    Je voudrais définir banir les antibio et trouver une vie sexuelle épanouie sans me dire je vais faire un pb. Trouver un produit qui marche enfin !!!
    J’ai oublié de préciser, j’ai 45 ans , 2 grand enfants.
    J’ai essayé de contacter deakos pour avoir un protocole à suivre mais je n’ai pas eu de réponse. Quelqu’un pourrait m’aiguiller sur les produits à acheter ?
    Je pensais a une phase d’attaque pour éradiquer ce fameux biofilm + ensuite protocole routine avant/après rapport pour éviter récidive.
    Finalement j’ai quand même écrit un pavé ( j’essaye de garder mon humour mais j’avoue que parfois j’en ai vraiment ras le bol de tout ça)
    Merci pour votre retour.
    Laetitia

    Reply
    • Coco
      7 février 2024

      Bonjour Laetitia et merci pour votre message 🙂
      Très navrée pour votre situation qui vous empêche de mener une vie épanouie et tranquille. Je tiens à vous dire que vous n’êtes pas seule et que notre blog et service se propose de soutenir les personnes qui ont décidé de résoudre leurs problématiques avec une approche naturelle <3

      Concernant la réponse de la part de Deakos, j'ai pris contact avec le bureau et ils m'ont confirmé qu'ils suivent votre demande et vous enverront la réponse au plus tôt.

      A propos de votre message, je vais vous répondre en ‘points’ selon vos demandes et remarques.

      1. en pensant que c’était psychologique mon pb. Mais en vous lisant je me dit que non. Je voudrais définir banir les antibio et trouver une vie sexuelle épanouie sans me dire je vais faire un pb. Trouver un produit qui marche enfin
      Eviter de prendre des antibiotiques prophylactiques est absolument fondamental afin d’aboutir à une véritable résolution de la problématique et retrouver une méritée qualité de vie.
      Toutefois trouver un seul produit ‘miracle’ qui marche définitivement n’est malheureusement pas possible. Comme spécifié dans l’article, même le seul D-Mannose ne suffit pas, bien qu’il soit l’incontournable point de départ d’une stratégie efficace contre les cystites bactériennes récidivantes (et post-coïtales dans votre cas).
      Il est par contre nécessaire de prendre en charge la cystite post-coïtale de façon holistique, visant à identifier les causes primaires de ces infections et tous les facteurs impliqués. A ce propos les experts-conseils de Deakos sont à disposition gratuite et illimité pour des conseils personnalisés et pour définir aux côtés du sujet des protocoles adaptes.

      On pourrait comparer la cystite post-coïtale à l’ “arbre qui cache la forêt” ou au “sommet de l’iceberg” : le rapport sexuel constitue surement le facteur déclenchant de l’infection, mais la cause profonde est à rechercher ailleurs. Ces causes profondes sont appelées ‘facteurs prédisposants’ et peuvent intéresser la zone vulvo-vaginale*, l’intestin, l’éventuelle présence d’un biofilm…
      Il est absolument incontournable d’identifier ces facteurs prédisposants afin de les éradiquer et finalement se libérer de la cystite !
      A ce propos je me permets de vous renvoyer aux lectures suivantes :
      https://cystiteetcompagnie.fr/2023/07/comment-eviter-la-cystite-post-coitale-en-bref/
      https://cystiteetcompagnie.fr/2020/01/cystite-la-chasse-aux-coupables/

      2. une phase d’attaque pour éradiquer ce fameux biofilm + ensuite protocole routine avant/après rapport pour éviter récidive.
      Vue que vous souffrez de cystites post-coïtales depuis quelques années, il serait intéressant de comprendre si vous avez effectué des ECBUs et, si oui, quels étaient les résultats. Une infection bactérienne de la vessie (donc présence bactérienne dans les urines) peut causer la formation d’un biofilm bactérien (et fongique). Ce biofilm est une stratégie des bactéries afin de se ‘cacher’, se ‘mettre à l’abri’ et ne pas être rejoints par les antibiotiques, ni les défenses immunitaires, ni le D-Mannose.
      Dans le cadre d’une prise en charge globale et profonde, il sera donc nécessaire de dissoudre le biofilm, qui est une matrice polysaccharidique. La seule substance capable de dissoudre le biofilm est l’N-Acétylcysteine (NAC). Il est important que la NAC soit prise avec du D-Mannose afin de faire face à la ‘fuite’ de bactéries lors de la dissolution du biofilm.
      A ce propos je vous invite à lire l’article suivant : https://cystiteetcompagnie.fr/2018/03/biofilm-scenario-de-guerre/

      3. * depuis le début de ma vie active sexuelle j’ai des soucis de santé. Au début c’était des mycoses a répétition
      Voilà un facteur prédisposant de cystites récidivantes : les mycoses. Vu que vous en avez souffert longtemps et continuez à en souffrir, il est important que vous ne négligez pas cet aspect et que vous le prenez en charge de façon naturelle.
      A ce propos je vous renvoye à la lecture suivante : https://cystiteetcompagnie.fr/2022/07/dysbiose-intestinale-mycoses-et-cystites-le-trio/

      En conclusion, il serait important de comprendre si vous avez des autres symptômes et / ou troubles (par exemple à niveau intestinal) qui pourraient constituer l’un des facteurs prédisposants de la cystite post-coïtale.

      Je suis sûre que dans le cadre de la prise en charge de la part de Deakos vous trouverez le soutien dont vous avez besoin et les solutions les plus adaptés pour vous. Pour toutes questions ou renseignements je resta à votre disposition 
      Courage <3

      Reply

Laisser un commentaire