Message Icon
Adresse E-Mail
Infofrance@deakos.com
Phone Icon
Numéro de téléphone
+39 0187 575150

Ausilium Crema: une crème vaginale “magique” contre la cystite

Une discussion très riche de ce weekend sur le groupe Facebook “Cystite Récidivante” portait sur l’utilisation de Ausilium Crema contre la cystite post-coïtale, avec succès ! Cette crème vaginale étant unique en son genre, il m’a donc semblé utile de lui dédié un article entier.
Puisqu’il est toujours plus “parlant” de savoir ce que les utilisatrices en pensent, je partage avec vous le témoignage de l’une des membres du groupe :

Pour les sceptiques, la publication d’origine de ce témoignage date du 27 août 2017
et reste visible dans le fil des échanges du groupe.

Qu’est-ce que Ausilium Crema ?
Ausilium Crema
est une crème vaginale pensée pour contraster différentes problématiques (de nature hormonale, microbienne, inflammatoire ou fonctionnelle) qui intéressent la zone vulvo-vaginale pendant les différentes phases de la vie d’une femme.

Grâce à ses principes actifs naturels, qui ont une action

  • anti-inflammatoire
  • lénitive
  • lubrifiante
  • hydratante
  • ré-épithélisante
  • protectrice
  • antibactérienne

et grâce à l’absence de Petrolats, Parabens, Paraffines, Silicones, Alcool, Parfum, Ausilium Crema peut être utilisée en plusieurs occasions, en continuité et en complète sécurité.
Elle est également compatible avec tous types de préservatifs et avec le désir de grossesse.

Ausilium Crema se décline en trois formats :

La composition des trois formats reste identique.

Quand utiliser Ausilium Crema ?
Les propriétés des différents ingrédients d’Ausilium Crema suggèrent une application locale (sur la muqueuse vulvo-vaginale) dans une variété de situations :

Comment appliquer Ausilium Crema ?
Vous trouverez ci-dessous des informations utiles à évaluer le format et les modalités d’application les plus appropriées à votre cas.

Pour un usage d’Ausilium Crema avant (et après) les rapports 
Ausilium Crema peut être appliquée lors du rapport ou jusqu’à 2h avant le rapport. Cette indication permet d’éviter une interruption des préliminaires, comme c’est le cas pour les lubrifiants les plus communs.

Comment appliquer Ausilium Crema
Après le lavage des mains :

  • Appliquer une petite quantité à l’entrée du vagin à l’aide d’un doigt
  • Demander au partenaire de l’appliquer
  • Appliquer sur le pénis du partenaire
  • Appliquer sur le préservatif avant la pénétration
  • Appliquer sur un jouet intime

Pour un usage d’Ausilium Crema avec l’applicateur
Si l’application doit être quotidienne (ménopause, sécheresse vaginale, prolapsus, candidose, vaginose) on optera plutôt pour le tube avec applicateurs.
NB: Ausilium Crema en tube est pensée spécifiquement pour un usage avec les applicateurs ; son filetage permet de visser les applicateurs sur le tube en toute facilité, pour une distribution facile, fonctionnelle et sans gaspillage.

Dans ce cas-là il sera suffisant de :

  • visser l’applicateur à l’entrée du tube
  • remplir l’applicateur avec la quantité souhaitée de crème (de 1/3 à 1/2 applicateur)
  • insérer doucement dans le vagin
  • appliquer lentement la crème à l’aide du piston

Cette modalité permet en outre d’éviter tout contact avec les mains ou les agents externes, possible source microbienne ou d’impuretés.
Il est également fondamental de préciser que les applicateurs sont à usage unique pour empêcher toute auto-contamination ou contamination croisée.
Il est conseillé d’effectuer l’application le soir au coucher, mais elle peut aussi être faite le matin ou durant la journée car, grâce à sa consistance, Ausilium Crema se distribue uniformément et est absorbée rapidement. En outre grâce à sa formulation elle ne laisse aucun résidu et ne coule pas.

Pour celles qui souhaiteraient garder “secrète” l’utilisation d’Ausilium Crema
L’application de Ausilium Crema peut rester totalement invisible pour le partenaire (la crème se confondant avec les sécrétions vaginales physiologiques) à deux conditions :

  • Utiliser Ausilium Crema en tube avec applicateur pour une application plus en profondeur
  • Effectuer l’application au moins 10 minutes avant le rapport

En cas de lubrification naturelle suffisante, et en l’absence de douleurs ou gênes à la pénétration, la quantité appliquée avant le rapport peut être divisée par deux par rapport aux recommandations standards. Ceci permet une seconde application après le rapport sans gaspillage de produit.
Si vous choisissez cette option et utilisez l’applicateur pour la première application, ne le réutilisiez pas pour la deuxième. Si vous utilisez Ausilium Crema en sachet, veillez à bien refermer le sachet et bien vous laver les mains tant avant la première que la deuxième application.

Chaque cystite son moment d’application
Si vous souffrez de cystites post-coïtale l’application indispensable est :

  • Avant le rapport en cas de cystite bactérienne
  • Après le rapport en cas de cystite abactérienne (brulures, inflammation, rougeurs))
  • Les deux si la cystite intervient dans un contexte de ménopause, dysbiose vaginale, contraception hormonale non adaptée, infection du partenaire

Témoignages

Je confie le mot de la fin à Héloïse, Valérie et Emilie, utilisatrices de Ausilium Crema :

J’ai un coup de coeur particulier pour l’ausilium crema. En effet ma gynéco a souvent incriminé les frottements et microfissures dans les phénomènes de cystites (tout comme me l’a confirmé deakos) et en effet je ressentais souvent une gêne post rapport même si ça n’engendrait pas systématiquement de cystite. A chaque fois que je mets la crème, l’apaisement est quasi immédiat et cela fait effet au moins jusqu’au lendemain, je me sens vraiment beaucoup plus sereine. Il m’est arrivé une fois de sentir des démangeaisons avec la crème mais c’est passé dans les 3-4 jours, j’ai pensé que j’avais peut être fait autre chose mais comme il n’y a pas eu d’examens je ne peux pas vous en dire plus.

Je répondrai d’abord en tant qu’utilisatrice. Je trouve cette crème pas assez lubrifiante pour mes muqueuses asséchées de femme ménopausée (mais je n’ai pas encore trouvé le produit “miracle”). Par contre après les rapports, elle a un effet apaisant et protecteur (grâce au D-mannose) que j’apprécie. Quant à la composition, je ne suis pas chimiste, je ne veux pas être catégorique au risque de me tromper. J’aime qu’il y ait des éléments naturels, mais il y a aussi des produits chimiques que de plus en plus je souhaite éviter de mettre au contact de la peau, même s’ils ne sont pas nocifs. Par exemple, la vaseline, issue du pétrôle. L’autre inconvénient de ces produits chimiques c’est qu’on connaît mal leur impact sur l’environnement. L’EDTA, présent dans le produit, n’est pas biodégradable et pourrait se retrouver dans l’eau potable. Par rapport à la liste des substances à éviter établies par l’association Que choisir, la crème Ausilium n’en contient aucune. C’est un bon point !

J’ai testé aussi Ausilium Crema avant mon dernier rapport. C’est incroyable, je n’ai senti aucune sensation de brûlure ou gêne, un grand confort pendant et aucune sensation d’inconfort après. Une révélation ! Je n’avais même pas conscience des sensations désagréables de mes rapports sexuels et là je découvre LA DOUCEUR.

17 Comments

  • Cathy
    11 octobre 2021

    Bonjour j ai eu un cancer du sein hormono dépendant puis je utiliser cette crème ? Merci cathy

    Reply
    • Coco
      12 octobre 2021

      Chère Cathy, merci pour votre message et votre confiance.
      pour répondre de manière detaillée à votre question:
      Non, Ausilium Crema n’a aucune interaction avec une situation comme la vôtre, étant avant tout sans œstrogènes, sans parabènes, sans pétrolâtes, sans paraffines et sans silicones.
      Ci-dessous vous pouvez trouver les principaux composants de Ausilium Crema :
      1) L’alcool cétylstéarylique (indiqué comme « ceteary alcohol et Cetyl alcohol » sur l’étiquette) est un émulsifiant d’origine naturelle, qui se présente sous forme solide blanche et en granulés ou en flocons de consistance cireuse, il s’agit d’un mélange d’alcool cétylique et d’alcool stéarylique. Il est utilisé pour donner de la viscosité aux produits sans les alourdir et améliore leur douceur et leur étalement sur la peau et les muqueuses. Dans les émulsions fluides, il est utilisé en pourcentages entre 1 et 2%, dans les émulsions plus visqueuses, il peut même atteindre 5%. Le mot alcool conduit souvent à le confondre avec l’alcool dénaturé. En réalité, il est complètement différent: en fait, il agit de manière opposée à l’alcool, car il est émollient et n’a pas de fonction dégraissante ni irritantes. C’est un ingrédient totalement sûr utilisé dans la plupart des produits cosmétiques et dans certains dispositifs médicaux de qualité (car c’est un ingrédient couteux).

      2) Le triglycéride caprylique / caprique (noté comme « caprylic / capric trigliceride ») est un ester de glycérine synthétique contenant des acides en C8 à C10. Il se présente sous la forme d’un liquide de couleur jaune pâle, peu visqueux, sans odeur. C’est un substitut valable aux les huiles végétales car beaucoup plus stable à l’oxydation puisqu’il est complètement saturé. Son faible poids moléculaire lui confère un toucher soyeux et moelleux. Grâce à ses fortes propriétés émollientes, il est capable de former un film lipidique qui réduit les pertes en eau de la couche cornée et permet une protection optimale de la peau et des muqueuses contre les frottements et agressions externes (ex : frottements lors du rapport). C’est un ingrédient largement utilisé pour la préparation d’émulsions, car très polyvalent et au profil pharmacologique totalement sûr. Il n’y a pas de limite de concentration d’utilisation.

      3) Le stéarate de glycéryle (noté comme « glyceryl stearate ») est un monoglycéride obtenu par estérification du glycérol avec de l’acide stéarique, acide gras saturé à 18 atomes de carbone. Il peut être de différentes origines (végétale dans notre produit). On le trouve sous la forme d’un solide d’aspect cireux et de couleur blanche fondant à 58 ° C. Il appartient à la catégorie des émulsifiants lipophiles et est utilisé comme émulsifiant, émollient (donc apaisant) et stabilisant. Il est considéré comme sûr pour un usage cosmétique et non toxique s’il est ingéré (il est également approuvé par l’industrie alimentaire). Ne provoque pas d’irritation de la peau ni des muqueuses et totalement biodégradable.

      Espérant avoir été utile, je reste à disposition,

      Reply
      • cathy
        12 octobre 2021

        merci beaucoup pour toutes ces précisions, cathy

        Reply
  • Paulina
    11 août 2021

    Bonjour, cette creme a l’air en effet magique !!! Elle répond à tout mes besoins en tant que femme sujette aux cystites post-coitales.
    Malheureusement je vis aux pays bas et je ne vois pas de livraison proposée sur le site de Deakos (pourtant il y a bien Belgique et Suisse). Savez-vous si il y a un site special pour les PB ? Ou si existe une alternative a Ausilium crema ?

    Reply
    • Coco
      12 août 2021

      Chère Paulina merci pour votre commentaire et votre confiance,
      Effectivement l’adjectif « magique » (qui se trouve aussi dans le titre de l’article ) a été attribué par les clients qui ont eu la possibilité d’essayer Ausilium Crema .
      Dans un cas comme le vôtre où le facteur déclenchent des cystites semble être le rapport l’utilisation d’Ausilium Crema avant et après les rapports serait absolument utile pour une action locale complète.
      En effet, les rapports sexuels (mêmes les moins intenses) provoquent des frottements qui entrainent des microlésions sur la muqueuse vaginale. La muqueuse ainsi privée de son film protecteur est facilement colonisable par les bactéries pathogènes.
      Au-delà de son action hydratante et lubrifiante le D-Mannose contenu dans Ausilium Crema permet de percevoir les bactéries pathogènes dans le milieu vaginal en saturant leurs pili et les empêchant d’adhérer à la muqueuse pour les neutraliser.
      Concernant votre question sur l’expédition aux Pays-Bas Deakos envoie régulièrement des colis aux Pays-Bas aux même conditions de vente et de transport de la France et de l’Europe,
      De plus si vous leur écrivez par mail à l’adresse infofrance@deakos.com vous pourriez recevoir des conseils et des devis personnalisés selon les différentes exigences.
      Espérant avoir été utile, je reste à disposition,
      Coco

      Reply
  • Charlène
    23 février 2021

    Bonjour,
    Je viens de découvrir votre site et j’y porte un intérêt particulier. Depuis jeune, quelques jours après mes rapports, je développais des cystites extrêmement douloureuses. Pendant très longtemps elles ont été traitées à la va-vite car le médecin ne comprenait pas. J’ai donc fait des pyélonéphrites. Puis j’ai commencé à ne plus avoir de cystites mais des mycoses vaginales à répétition depuis quelques années maintenant. C”‘est certes moins douloureux, mais très embêtant sur le plan intime…
    C’est un cercle vicieux autant pour l’aspect psychologique que physique.
    Aujourd’hui je découvre votre site et je comprends mieux ce qui cloche, le fait que toutes ces petits bobos soient reliés. J’ai longtemps réfléchi, agi très vite, mais les solutions manquent parfois… et là, ce que vous présentez me paraissent vraiment intéressant…
    J’ai une question :
    Même si on ne fait pas forcément de cystite, juste une mycose, est-il aussi bénéfique d’appliquer ce fameux AUSILIUM ?
    Car finalement, je développe souvent une mycose externe + vaginite… donc je prends ovule + crème. Sauf que récemment, je viens de refaire une cystite…
    merci pour votre réponse et merci pour le contenu, je suis contente d’être tombée ici !
    Bonne journée !

    Reply
    • Coco
      26 février 2021

      Bonjour Charlène ,
      Merci pour votre commentaire et pour l’intérêt particulier que vous manifester envers le site.
      La description de votre situation actuelle est effectivement (comme vous l’avez compris) corrélée aux épisodes de cystites post-coïtales dont vous avez longtemps souffert et, surtout, au fait que vos cystites ont toujours été « traitées à la va-vite » ce qui a surement provoqué des conséquences à long terme telles que :
      – altération de la flore de Döderlein (flore physiologique vaginale) https://cystiteetcompagnie.fr/index.php/2019/06/06/anatomie-des-voies-urinaires-basses-et-gags/
      – altération des flores digestives https://cystiteetcompagnie.fr/index.php/2019/06/19/le-microbiote-intestinal/
      – réduction des défenses immunitaires physiologiques
      https://cystiteetcompagnie.fr/index.php/2018/03/30/cystite-et-antibioprophylaxie/
      Il apparait donc « logique » un certaine forme de cercle vicieux entre : cystite -> antibiotique -> mycose -> antifongique -> réduction des défenses immunitaires -> re-cystite… etc
      Le retour d’une cystite récemment n’a donc rien d’un hasard et indique clairement la nécessité de prendre les choses en main au niveau globale pour une restauration de l’équilibre de l’ensemble de la sphère uro-génitale.
      A ce propos, un gros doute se pose quant à la nature exacte des troubles vulvo-vaginaux décrit dans votre commentaire. Avez-vous jamais fait un prélèvement vaginal ?
      Je vous pose cette question car, beaucoup plus souvent qu’on ne le pense, les symptômes relevés et « étiquettés » comme une mycose sont en réalité ceux d’une forte vaginite (inflammation) entrainant des troubles tels que : picotement, brulure et démangeaison. Une série d’inconforts similaires à la mycose et qui conduisent à mettre en œuvre des thérapies « à l’aveugle » (sans examen de laboratoire) erronée et contre productives.
      En réalité, la « bonne » démarche à avoir serait de débuter par le prélèvement vaginal, agir en attendant les résultats uniquement du point de vue de la lutte conte l’inflammation et, si le prélèvement montre bien une présence fongique excessive (mycose) ajouter des mesures spécifiques dont la pertinence et efficacité est certaine.
      Dans une optique comme celle-ci, en réponse à votre question : OUI Ausilium Crema est sans aucun doute un produit utile et un véritable atout :
      – Au moment du rapport = car elle va limiter les frottements et, par conséquence, réduire irritation et microlésions de la muqueuse. Elle joue également un rôle extrêmement protecteur contre la cystite post-coïtale (ce qui s’adaptera donc bien à votre situation)
      – Après le rapport = car elle facilite la cicatrisation et restauration de l’intégrité de la muqueuse, elle apaise et hydrate
      – En cas de symptômes = car elle réduit l’inflammation et apaise les principaux symptômes
      Bien entendu, ce produit est « magique » mais pas « universel » et il peut être nécessaire de lui co-adjuver d’autres mesures et produits pour obtenir une approche résolutive durablement.
      Par exemple :
      – D-MannOro en prise post-coïtale pour assurer un deuxième bouclier contre la cystite
      https://cystiteetcompagnie.fr/index.php/2018/11/09/mecanismes-de-la-cystite-post-coitale-et-pistes-de-prevention/

      – Lenicand et Lenicand Crema pour combattre le Candida albicans (si mycose avérée)
      https://cystiteetcompagnie.fr/index.php/2018/08/13/748/

      – Ausilium Lavanda pour soutenir l’équilibre vulvo-vaginal dans son ensemble https://cystiteetcompagnie.fr/index.php/2020/03/06/5-bonnes-raisons-dutiliser-ausilium-lavanda/

      – Soigner l’hygiène intime
      https://cystiteetcompagnie.fr/index.php/2018/08/08/la-toilette-intime/

      …etc
      Dans l’attente de votre réponse j’espère avoir été utile,
      Coco
      Aa

      Reply
  • Constance
    15 février 2021

    Bonjour,
    Merci pour votre article très intéressant. Je souhaite avoir un bébé. Est ce possible d’utiliser cette crème? N’est elle pas spermicide?
    D’avance merci
    Constance

    Reply
    • Coco
      19 février 2021

      Bonjour Costance, un grand merci pour vos compliments et votre commentaire,
      Vous souhaitez savoir si l’emploi de Ausilium Crema est compatible la fécondation, absolument : nos produits, compléments alimentaires et dispositifs médicaux, sont compatibles avec le désir de grossesse, la grossesse et l’allaitement.

      L’utilisation locale d’Ausilium Cream n’implique aucun risque de réduction de la fertilité (bien au contraire!) et son action lubrifiante ne peut qu’apporter des bénéfices en réduisant la douleur ou gênes durant et après les rapports (surtout s’ils sont fréquents) qui est parfois liée aux frottements. En plus l’application de cette crème vaginale facilite une meilleure détente, ce qui permet de profiter au mieux d’un moment de plaisir.

      Dans le passé, l’utilisation de lubrifiants vaginaux pouvait interférer avec le désir de grossesse en neutralisant les spermatozoïdes. Pourtant, de nouvelles études menées par des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill ont mis en évidence une stabilité du taux de conception chez les femmes utilisants ou non un lubrifiant.
      Les substances contenues dans les lubrifiants n’atteignent pas la partie du vagin où se déposent les spermatozoïdes et la vitesse de mouvement de ces petites créatures leur permet d’atteindre le col de l’utérus sans être endommagées.

      J’ajoute à ceci que des crèmes comme Ausilium Crema, caractérisée par une action hydratante et adoucissante, sont également d’excellents alliées pour préparer la zone périnéale au moment de l’accouchement parce qu’elles augmentent l’élasticité et aident à réduire les blessures.

      En espérant avoir été utile,
      Je reste à disposition pour d’autres éventuelles questions,

      Reply
  • Anne
    11 janvier 2021

    Bonjour,
    A la recherche d’une solution pour mon problème de cystites post-coïtales récidivantes et après avoir testé plusieurs méthodes naturelles (huiles essentielles, bruyère, D-mannose en sachets…), je découvre votre site avec intérêt. J’aimerais savoir si cette crème peut être utilisée dans le cas où le rapport s’accompagne de pratique orale (cunnilingus) dont est friand mon partenaire.

    Reply
    • Mary
      11 janvier 2021

      Merci pour ce commentaire Anne et ravie que notre blog vous donne de nouvelles perspectives et pistes de solutions préventives efficaces contre les cystites post-coïtales 🙂

      Absolument! Bien que non pensée pour être “consommée” Ausilium Crema a une formulation tout à fait compatible avec la pratique du sexe oral 😉

      Reply
  • Nadia
    15 décembre 2020

    Bonjour, j’habite en Suisse cette gamme de produit n’est pas vendu chez nous. Savez vous s’il y a un équivalent? Pour ne pas payez en envoie avec des frais très cher.

    Reply
    • Corinne
      18 décembre 2020

      Bonjour Nadia,
      merci pour votre commentaire.
      Vous avez surement déjà trouvé la disponibilité de Ausulium crema sur notre site http://www.deakos.fr.
      Concernant les frais de port nous faisons notre maximum pour maintenir ces frais au plus bas pour la Suisse en ne demandant qu’une participation partielle à ces frais. Une expédition “standard” sans complications (absence du client lors du premier passage du coursier, demande d’utilisation d’un point relais ou autre) nous coute plus de 22 euros. L’esprit dans lequel nous travaillons nous conduit toujours à privilégier le plus possible nos clients, c’est pourquoi nous avons fait le choix d’offrir systématiquement une partie des frais de port et avons établi l’échelle suivante (visible dans les conditions de vente sur notre site):
      – 18€ pour un achat inférieur à 30€
      – 13€ pour un achat compris entre 30 et 50€
      – 8€ pour un achat de plus de 50€

      La crème est oui “magique”, mais souvent insuffisante comme seule intervention locale préventive contre la cystite (post-coïtale ou autre).
      Il est en effet indispensable de contextualiser vos épisodes aigus et symptômes en fonction des facteurs prédisposants et précipitants qui en sont l’origine pour définir une stratégie plus efficace
      Je vous laisse, ci joint, un article très intéressant à propos de la cystite post-coïtale, ses causes et possibles prises en charge: https://cystiteetcompagnie.fr/index.php/category/cystite-post-coitale/
      et je vous conseille, si vous le souhaitez, de contacter Deakos chez infofrance@deakos.com pour obtenir des conseils plus personalisés.

      Je reste à disposition pour d’autres informations, à bientôt de vous lire,
      Corinne

      Reply
  • Béa
    29 avril 2020

    Bonjour, je viens de tester la crème qui a rendu ma flore vaginale trop acide et à entraîné des douleurs pendant et après le rapport. Je pense qu’il serait judicieux de préciser que la crème peut modifier la flore et pas que dans le bon sens…

    Reply
    • Mary
      12 mai 2020

      Merci pour commentaire Béa et très très surprise de vous lire.

      Ausilium Crema a été formulée il y a désormais plus de 12 ans (vendu à plus de 100.000 exemplaires par an) et un tel retour n’avait encore jamais été fait. Précison que ce produit est enregistré auprès du Ministère de la Santé et reconnu comme dispositif médical de catégorie I (adapté à l’application sur les muqueuses donc). Il a également fait l’objet de plusieurs essais cliniques, dont un sur des patientes atteinte de cancer gynécologique et soumises à radiothérapie. Au cours de ces évaluation, des critères comme la composition ou le pH du produit ont été examinés très attentivement sans retour négatif.

      Il parait ici important de préciser que pH vaginal, flore et muqueuses sont 3 composantes distinctes du milieu vulvo-vaginal. Si vous avez ressenti des douleurs de type brulure à l’application de cette crème durant un rapport c’est sans doute en raison d’une réaction inflammatoire (vaginite) de la muqueuse et non pour des raisons de pH ou d’altération de la flore (heureusement 😉 ).
      Aviez-vous utilisé un autre lubrifiant durant ce rapport ? des jouets intimes ? un préservatif ?

      Bien entendu, une hypersensibilité personnelle à l’un des principes actifs reste une éventualité… si tel est le cas, j’en suis vraiment désolée pour vous.

      Reply
  • Marie
    2 novembre 2018

    Bonjour Mary
    je viens de recevoir une boite de Ausilium Crema et je trouve que l’odeur du produit est assez forte.
    Est-ce vraiment indétectable par son partenaire ( odeur et goût !) ?

    Reply
    • Mary
      2 novembre 2018

      Bonjour Marie et merci pour ce commentaire 🙂
      Il est vrai que l’odeur du produit est forte lorsqu’on le sent dans le tube. Toutefois, de nombreuses utilisatrices affirment l’employer sans le dire à leur partenaire.
      Pour que Ausilium Crema passe le plus inapperçue possible je vous conseille d’effectuer l’application d’une quantité suffisante mais non excessive (2 à 3g soit 1/3 à 1/2 applicateur) environ 1h avant le rapport à l’aide de l’applicateur, en profondeur dans le vagin. Le produit se mélange aux sécrétions vaginales et son odeur (réduite de manière importante en raison de la “petite” quantité employée) disparait rapidement pour ne laisser qu’un parfum léger pouvant s’apparenter au parfum laissé par l’emploi d’un gel douche ou d’un soin de toilette intime.
      Je vous invite à nous faire un “retour” après utilisation afin de nous donner votre avis 😉

      Reply

Laisser un commentaire