La collectionneuse … d’ECBU (examen cytobactériologique des urines)

Salut la compagnie !

Hier, en me baladant dans le centre-ville on m’a mis entre les mains un prospectus pour un spectacle de théâtre de Pinocchio (héhé en Italie ça ne se démode pas  ;-) ) et je me suis dit « chic ! je vais le mettre de côté pour Jessica », parce que ma super copine Jessica elle fait la collection de tout ce qui a un rapport à le personnage de Pinocchio : les livres, les pantins en bois ou en plastiques, les dvd… bref, c’est une vraie « fan » depuis qu’elle est toute petite.

Et puis je me suis dit « tiens, moi je ne fais pas de collection… sauf peut-être les analyses d’urine ». Hihihi, a bien y penser, c’est vrai que j’en ai un tel paquet depuis le temps que je peux presque parler de collection : y’a les complets et les partiels, les fiables et les faussés, y’en a de tous les laboratoires, en français et en italiens…. Oui, une vraie collection !!

Vous vous en doutez, c’est une collection accumulée dans le temps un peu « à l’insu de mon plein grès » mais bon, on fait avec ce qu’on a et autant en faire quelque chose d’utile. Du coup, tadam : un article loooooong (tellement que je l’ai coupé en deux hihihi) mai, j’espère, complet sur le bien nommé « examen cytobactériologique des urines » (ECBU pour les intimes) !

Paper shredder top secret document destroys the Secretary pop art retro style. The policy of the government security services document storage security data. Businesswoman politician

ECBU : quand ? pour qui ? pourquoi ?

Bon alors c’est fastoche, l’ECBU est à faire :

  • Par les femmes mais aussi par les hommes
  • A tous les âges de la vie
  • Dans absolument toutes les situations où on a un doute (ou la certitude snif) d’une possible cystite => on en parle ici les amis  :-)
  • Avant de prendre quoi que ce soit de chimique (genre antibiotique ou antifongique).

Holàlà je vous entends d’ici : « oui mais c’est toujours Escherichia coli », « c’est chi*** d’aller chercher l’ordonnance ou de passer au labo » ou pire : « mon médecin m’a dit que ça ne sert à rien d’en faire en systématique » (ah les bons conseils bateau du médecin… mais ça c’est totalement faux hein grrrr !!).

ECBU : pourquoi ?

Pourquoi faire un ECBU systématiquement ?! Pour savoir exactement ce qui vous arrive c’te bonne blague !! Et parce que si on sait ce que l’on a (ça s’appelle le diagnostic fiable), c’est quand même plus facile de se soigner et faire la prévention d’usage ensuite.

Voilà donc au moins 5 bonnes raisons de faire un ECBU :

  • Si c’est bactérien, connaitre la bactérie pathogène responsable et savoir en quelle quantité elle est présente (la fameuse numération dont je parle dans la suite de cet article)
  • Si c’est bactérien toujours, avoir l’antibiogramme => puisque, l’un des principaux objectifs quand on souffre de cystite récidivante est celui d’éviter coûte que coûte la monodose (qui fait des ravages au niveau des flores physiologiques et réduit nos défenses immunitaires ce qui est, ben juste un non-sens quand on a des infections chroniques !!!). Du coup, avec l’antibiogramme, si on n’arrive pas à venir à bout de la crise avec des méthodes naturelles, on aura au moins la satisfaction de se traiter à peu près correctement (quoi que en cas de biofilm l’antibiotique c’est juste un emplâtre sur une jambe de bois)
  • Voir un peu comment réagit votre corps et, en particulier, votre système immunitaire (les leucocytes) et la paroi de vos voies urinaires (hématies et cellules épithéliales)

Une autre raison, de taille celle-là, c’est aussi de pouvoir parler objectivement de votre problématique avec les différents médecins et spécialistes que vous aurez peut-être l’occasion de rencontrer au cours de vos pérégrinations. Ben oui, c’est quand même plus simple d’arriver en consultation avec un dossier ou, à minima, un tableau de synthèse comme celui-là plutôt que d’essayer de résumer un, deux, cinq, dix ou plus années de calvaire à un doc qui n’en a pas grand-chose à faire et vous écoute à moitié tout en préparant sa partie de golf de dimanche prochain  ;-)

ECBU : comment ça marche ?

Ce paragraphe est surement inutile pour toutes celles (et ceux) qui ont la triste habitude de faire des analyses d’urines « tous les quatre matins » mais comme je suis une éternelle bavarde… hihihi et puis sait-on jamais, ça pourra peut-être en intéresser certains après tout  ;-)

Pour faire un ECBU vous avez besoin : d’un petit pot à prélèvement et d’urines ayant séjourné au moins 4 heures dans votre vessie et c’est tout !! D’ailleurs je tiens absolument à m’insurger contre deux pratiques typiquement françaises :

  • La lingette désinfectante

Très généreusement offerte par le laboratoire d’analyse, ce petit bout de tissu imprégné aurait le pouvoir magique d’aseptiser la zone du méat urinaire pour améliorer la fiabilité de la récolte de l’échantillon. Lol quoi ! A part bruler la vulve et abîmer la flore locale cette lingette ne sert pas à grand-chose. Rien ne remplacera jamais une bonne vieille toilette intime normale et bien faite et, surtout, un recueil du 2ème jet, le « vrai » c’est-à-dire celui prélevé vers la moitié de la miction. Le laboratoire n’a pas besoin de trois litres d’urine les amis, un prélèvement que quelques centaines de millilitres suffit largement donc n’hésitez pas à « écarter » un gros premier jet pour être sûrs que l’échantillon ne soit pas contaminé  ;-)

  • Le pot de prélèvement

Vous savez celui qu’il faut aller chercher à 6h du matin quand on est réveillée par des lames de rasoirs dans la vessie et qu’on doit retenir l’urine pour faire le prélèvement ?! Oui, oui celui-là même qu’on devrait, en fait, toujours avoir à la maison ! Un petit tuyau, « faites l’échange » avec le labo : je te donne un flacon plein et tu m’en redonne tout de suite un vide en prévision du prochain examen (espérons qu’il ne soit pas nécessaire mais mieux vaut prévenir que guérir).

Pour ce qui est des détails de l’hygiène intime et du prélèvement d’urine je partage ce document bien complet trouvé sur le web  ;-)

Source: www.ameli.fr

Et l’ordonnance dans tout ça ?

Alors y’a plusieurs « écoles » :

  • Ou votre médecin est cool et à l’écoute et vous a fait une ordo renouvelable « à la demande » pour des ECBU genre open-bar (attention, en général c’est valable 6 mois maxi)   
  • Ou votre médecin généraliste est compréhensif et vous fait l’ordonnance « après coup » que vous emmènerez au laboratoire pour pouvoir quand même être remboursés
  • Ou, ben votre médecin est biiiiip et vous devez payer votre examen (une vingtaine d’euros si j’ai bonne mémoire)

Dans tous les cas sachez qu’un laboratoire ne peut pas refuser un échantillon sous prétexte qu’il n’a pas d’ordonnance.

Voili voilou la compagnie, nous sommes donc dans les « strating block » pour faire nos ECBU au bon moment, aussi souvent que nécessaire et dans de bonnes conditions !! :-) Et pour lire les résultats? C’est par ici ;-)

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. cathy dit :

    bonjour

  2. Verolmb dit :

    Comme d’hab. Très bon article. J’ai un toubib cool, ordonnance à gogo. Nous recevons les résultats par mail avec l’antibiogramme, mais je trouve que les résultats sont pas clairs. A part les leucocytes, Hématies, cristaux, cylindres et antibiogram c’est tout. Quant je vois les analyses des certaines dans le groupe hyper complètes. Je crois que je vais prendre des cours de biologie lol. Merci pour ce début d’article mais je suis allée cet aprem sur conseil de Mary faire un prélèvement vaginal, car je pense qu’il y a une trop bonne entente entre certains organes… Bravo encore de rappeler l’importance d’un ECBU même si on ne comprend pas tout…les toubibs sont là pour ça

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif 
https://cystiteetcompagnie.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif