Skip to content

Ausilium NAC se présente

Voici un article bref qui se veut une simple description et présentation de l’un des « best sellers » Deakos : Ausilium NAC. Un complément alimentaire formulé suite à des recherches approfondies sur la question des biofilms pathogènes et de leur rôle central dans les troubles uro-gynécologiques chroniques.

Au-delà de cette indication d’usage précis (lutte contre les biofilms), on peut définir Ausilium NAC comme un complément multifonctionnel qui doit s’utiliser en synergie avec d’autres produits pour que la prise en charge, construite sur base individuelle, réponde parfaitement à la problématique du sujet.

Quelle est le format d’Ausilium NAC ?

Ausilium NAC se présente sous forme liquide en flacon monodose de 10ml.

Il est prêt à l’emploi : sa prise ne nécessite ni eau ni préparation spécifique mais vous pouvez choisir de diluer le flacon dans un verre d’eau selon vos goûts.

Ausilium NAC se présente

Quelle sa formulation ?

Ausilium NAC est une association de plusieurs principes actifs :

-> N-AcétylCystéine

La NAC est une substance connue et utilisée depuis longtemps comme agent mucolytique (en particulier dans les maladies respiratoires).

Du point de vue chimique, la molécule de NAC est un dérivé de la cystéine (acide aminé) et contient un atome de soufre. C’est précisément ce groupe chimique qui permet de rompre les liens entre les protéines qui composent le mucus, le rendant plus fluide et plus facile à éliminer.

Plus spécifiquement dans Ausilium, la NAC va agir sur la matrice du biofilm et provoquer sa dissolution.

-> D-Mannose

Le D-Mannose (ou Mannose Dextrogyre) est un sucre simple extrait naturellement de l’écorce de bouleau et de mélèze. Plus précisément, c’est un monosaccharide (sucre simple), qui est également fabriqué et présent dans notre organisme de façon physiologique et que l’on trouve en quantités infimes dans de nombreux fruits.

Par rapport à d’autres sucres courants comme le saccharose et le fructose, il n’est pas absorbé par l’organisme mais excrété dans l’urine.

Plus spécifiquement dans Ausilium, le D-Mannose va agir dans deux directions :

  1. Agir sur les bactéries pathogènes libérées dans la vessie lors de la dissolution du biofilm. Il va aller se lier avec leurs lectines (petits hameçons qui leurs permettent d’adhérer à la muqueuse vésicale) pour inhiber leur adhésion à la muqueuse vésicale et les expulser au travers la miction.
  2. Agir sur la muqueuse vésicale en créant un film protecteur à sa surface luttant ainsi contre l’inflammation et favorisant la réépithélisation

-> Lactoferrine

Les propriétés de la lactoferrine n’ont été connues que récemment. Glycoprotéine contenue dans le lait de vache, le lait maternel et certaines sécrétions de notre organisme (salive, larmes), elle possède des propriétés antimicrobiennes et aide le système immunitaire à remplir sa mission de défense contre les agents pathogènes, ce qui est également bénéfique pour le tractus intestinal des adultes et des enfants.

Plus spécifiquement dans Ausilium, la lactoferrine va inhiber et empêcher la croissance d’éventuelles souches fongiques opportunistes libérées par le biofilm.

/!\ Souvent se pose la question de savoir si Ausilium NAC, étant donnée la présence de lactoferrine, peut être consommé en cas d’allergie ou intolérance aux produits laitiers ; d’autant que l’étiquette précise « dérivé du lait ». La réponse est oui dans les deux cas J

La lactoferrine présente dans Ausilium est « issue du lait » en ce sens qu’elle dérive d’un processus de mise en culture en laboratoire d’une lactoferrine prélevée dans un échantillon de lait. Il s’agit donc, en réalité, d’une molécule qui n’a jamais été en contact avec le lait mais qui résulte d’un « élevage » de lactoferrine en milieu de laboratoire (processus comparable à la culture de levure de bière par exemple). Pour toutes ces raisons, la consommation de Ausilium NAC est considérée comme sûre chez les sujets allergiques comme intolérants au produits laitiers.

-> Morinda citrifolia

Un puissant antioxydant, anti-inflammatoire et immunostimulant.

Quel schéma posologique adopter ?

Consultez cet article.

Le petit « Plus »

Comme mentionné plus haut, Ausilium NAC présente des nombreux avantages parmi lesquels sa grande polyvalence. En effet, il peut trouver sa place dans des stratégies de prise en charge pour combattre :

Bien entendu, dosages et durées de prise seront définis selon les cas.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Sonia dit :

    Est-ce qu’il faut se retenir d’uriner également pendant une heure après la prise d’un flacon NAC ?

    • Coco dit :

      Chère Sonia, un grand merci pour ce commentaire et cette question.
      Comme spécifié dans l’article Ausilium NAC contient du D-mannose et pour permettre aux principes actifs véhiculés par le produit de trouver un tube digestif « vide » ce qui favorise leur biodisponibilité = absorption = arrivée rapide et en bonne concentration dans les voies urinaires = efficacité optimale il est conseillé suivre certaines règles/conseils.
      – Idéalement, ces compléments doivent être pris à jeun ou, au moins 1 heure après un repas [sauf D-Mannoro qui doit être pris dès les premiers signes de cystite]
      – Après la prise, il est nécessaire d’attendre 1 heure avant de boire, manger et uriner
      – Il est conseillé d’uriner 1 heure après la prise même en l’absence d’urgence mictionnelle
      En espérant avoir été utile je reste à disposition,
      Coco

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.